AccueilCinémaRoberto Benigni: bio de l'acteur italien oscarise

Roberto Benigni: bio de l’acteur italien oscarise

Roberto Benigni: bio de l’acteur italien oscarise

Il y a des artistes qu’on ne presente plus. Ils se definissent dans l’univers cinematographique pour l’apport decisif decoulant de leurs representations.

Roberto Benigni et le cinema ne font qu’un. Un personnage legendaire compte parmi les dieux absolus pour ne jamais mourir. Loin de la. Ce n’est pas seulement le passe, mais cela continue d’etre le present, malgre le fait que le cinema italien semble avoir perdu un peu de cette fascination du passe en raison de l’absence de certaines figures sur le plateau.

On voit dans les lignes suivantes la biographie de l’acteur italien oscarise pour La vie est belle, Roberto Benigni. Bonne lecture !

Reprendre

  • Les débuts de Roberto Benigni
  • La carrière cinématographique de Roberto Benigni
  • ‘La vie est belle’ et ‘Pinocchio’ de Roberto Benigni
  • Les annees 2000 de Roberto Benigni
  • Film de Roberto Benigni

Les débuts de Roberto Benigni

Que dire de Roberto Benigni ? Plusieurs choses. Tout d’abord, il est ne dans une ville de la province d’Arezzo, Castiglion Fiorentino pour etre precis, le 27 octobre 1952. Des son plus jeune age, son caractere joyeux et ouvert transparait, toujours souriant de vie et avec ceux qui l’entourent.

La passion d’une vie a toujours ete le spectacle en general. A tel point qu’il debute sa carriere sur scene en tant que chanteur et musicien dans les annees 70 . A l’age de 20 ans, il entre au theatre florentin et participe a divers spectacles de longue duree qui le font connaitre dans le milieu.

Le realisateur et scenariste Giuseppe Bertolucci representera pour Roberto Benigni une figure fondamentale dans sa croissance professionnelle. En effet, cela lui permettra de mettre en scene un personnage autobiographique, Mario Cioni, parfaitement assimilable a la figure de l’acteur en raison de sa nature paysanne, insouciante et, parfois, curieuse de la societe.

Le film « Vita da Cioni » arrive au cinema en 1977 sous la direction de Bertolucci. Le premier Benigni apparait comme un personnage maladroit, irreverencieux, pret a pousser la politique. On entrevoit immediatement le caractere satirique qui l’accompagnera pour le reste de sa carriere.

D’autre part, la sympathie pour le Parti communiste et, en particulier, pour Enrico Berlinguer n’a jamais ete un mystere. Il vient meme de presenter le Festival de Sanremo en 1980, l’un des points culminants des apparitions televisuelles constantes et jamais banales dans leur heterogeneite.

A cote des apparitions a la television, le theatre reste la scene la plus importante . La ou la vraie nature du one man show ressort. Il collabore avec Renzo Arbore sur des programmes televises a forte saveur goliardique et critique.

La carrière cinématographique de Roberto Benigni

Il debute sa carriere de realisateur en 1983 avec la realisation de « Tu mi turbi ». ” On n’a qu’a pleurer ” de l’annee suivante marque la rencontre parfaite, embleme du cinema italien de l’epoque, avec le regrette Massimo Troisi.

Une amitie est nee entre les deux qui a depasse la camera, partageant une comedie presque similaire. Certains inities les ont definis comme les nouveaux Toto et Peppino.

A joue dans des films americains du realisateur Jim Jarmusch a la fin des annees 1980. Dans le film “Taxiisti di notte”, date de 1991, il joue le role d’un chauffeur de taxi toscan qui devient a un moment donne le protagoniste du meurtre d’un pretre, provoquant un scandale dans le monde ecclesiastique et brisant certains schemas preemballes.

Il incarne l’inspecteur Clouseau dans le film « Le fils de la panthere rose » de la serie bien connue. Lorsqu’il rencontre le scenariste Vincenzo Cerami, il s’ouvre encore plus au monde a travers des films tels que ” Johnny Stecchino ” et ” Le monstre “, ce dernier inspire du soi-disant ” monstre de Florence “, tres debattu et choquant dans le milieu judiciaire. sphere. Un film qui s’est immediatement place en tete du classement des preferences cinematographiques, au point qu’il est encore actuellement considere parmi les 100 films qui ont le plus rapporte en Italie.

Il a meme eu l’occasion de jouer avec Federico Fellini et Paolo Villaggio en 1990 dans le film “La voix de la lune”. Un evenement historique, si l’on considere qu’ici il enleve les habits de l’humoriste sympathique et revet ceux d’un personnage inquiet aux mille mysteres.

‘La vie est belle’ et ‘Pinocchio’ de Roberto Benigni

Le sommet de la notoriete professionnelle de Roberto Benigni est atteint avec la sortie en salles de « La vita e bella ». Le film le plus emblematique, sans aucun doute, de sa carriere. Benigni y scandalise le public en traitant un sujet scabreux comme l’Holocauste de maniere ironique et irreverencieuse, declenchant de nombreuses controverses.

Ce n’est pas un hasard si “La vita e bella” recoit 7 nominations aux Oscars, dont celui de la meilleure bande originale, du meilleur film etranger et du meilleur acteur principal, lors de l’edition 1999, mais cela va bien au-dela des simples recompenses formelles et s’eleve vers une sacralite beaucoup plus incisive. Le seul acteur a avoir remporte l’Oscar du meilleur acteur principal dans un film dont il est a la fois acteur et realisateur.

En 2002, l’une des productions les plus cheres du cinema italien de tous les temps est sortie en salles, a savoir « Pinocchio », s’inspirant presque fidelement du roman de Collodi. Grace a cette production, Benigni ramene a la maison 2 David di Donatello et 1 Nastro d’Argento.

« Le tigre et la neige » represente l’un des nombreux films dans lesquels il apparait avec la femme de sa vie, Nicoletta Braschi, se deroulant dans un contexte extremement delicat comme la guerre en Irak a l’epoque.

Les annees 2000 de Roberto Benigni

Les annees 2000 dessinent un chemin oriente vers le passe et vers un retour au theatre de plus en plus envahissant. Benigni ne peut resister au fort attrait de Dante et de la Divine Comedie , qui l’a toujours influence tout au long de sa carriere. Pour cette raison, il interprete par cour des chansons entieres du poeme, passionnant le public de la television et du theatre.

Un melange qui produit d’autres apparitions au Festival de Sanremo , qui devient un territoire privilegie pour des performances satiriques et spectaculaires. Pour la culture de masse, Roberto Benigni ne se resume pas a la personnalite du comique classique qui ne fait que faire rire, mais a toujours eu tendance a faire reflechir le spectateur et a le faire penser avec sa propre tete. 

D’autre part, l’ironie qui l’a caracterise pendant toute une vie professionnelle et pas seulement a ete constamment maintenue dans ces voies, sans jamais s’en ecarter completement. Un modus operandi qui a recueilli l’assentiment du public, mais, en meme temps, divise la critique par des incursions, notamment dans le domaine televisuel, pas toujours appreciees et approuvees jusqu’au bout.

Benigni mythe du cinema italien : il y a peu a discuter a ce sujet. Un mythe qui reste et restera indelebile dans l’Olympe des plus grands et au-dela. Reference absolue et source d’inspiration pour tous ceux qui machent le cinema et la comedie d’avant-garde.

Film de Roberto Benigni

Nous vous laissons a la filmographie de Roberto Benigni, par ordre chronologique. A la prochaine avec les biographies des acteurs italiens par CineMagazine !

  1. Berlinguer je t’aime, realise par Giuseppe Bertolucci (1977)
  2. Una mamma, episode de Wild Beds, realise par Luigi Zampa (1979)
  3. Jours chantes, realise par Paolo Pietrangeli (1979)
  4. La Lune, de Bernardo Bertolucci (1979)
  5. Chiaro di donna (Clair de femme), realise par Costa – Gavras (1979)
  6. Jardin d’enfants, créé par Marco Ferreri (1979)
  7. Le Pap’occhio, de Renzo Arbore (1980)
  8. Le minestrone, réalisé par Sergio Citti (1981)
  9. Tu m’as bouleversé, réalisé par Roberto Benigni (1983)
  10. “FF.SS.” – C’est-a-dire: “… qu’est-ce que tu m’as amene a faire au-dessus de Posillipo si tu ne m’aimes plus?”, Realise par Renzo Arbore (1983)
  11. Il suffit de pleurer, realise par Roberto Benigni et Massimo Troisi (1984)
  12. Tuttobenigni, créé par Giuseppe Bertolucci (1986)
  13. Etrange de se connaitre, episode de Coffee and Cigarettes, realise par Jim Jarmusch (1986)
  14. Daunbailo (Down by Law), réalisé par Jim Jarmusch (1986)
  15. Le Petit Diable, de Roberto Benigni (1988)
  16. La Voix de la Lune, realise par Federico Fellini (1990)
  17. Rome, episode de Night on Earth, realise par Jim Jarmusch (1991)
  18. Johnny Stecchino, créé par Roberto Benigni (1991)
  19. Fils de la panthere rose, realise par Blake Edwards (1993)
  20. Le Monstre, realise par Roberto Benigni (1994)
  21. La vie est belle, realise par Roberto Benigni (1997)
  22. Asterix et Obelix contre Cesare (Asterix et Obelix contre Cesar), le royal de Claude Zidi (1999)
  23. Pinocchio, créé par Roberto Benigni (2002)
  24. Etrange de se connaitre, episode de Coffee and Cigarettes, realise par Jim Jarmusch (2003)
  25. Caterina Goes to Town, réalisé par Paolo Virzi (2003) – Cameo
  26. Le Tigre et la neige, realise par Roberto Benigni (2005)
  27. To Rome with Love, réalisé par Woody Allen (2012)
  28. Pinocchio, créé par Matteo Garrone (2019)
RELATED ARTICLES

Most Popular